Synsepalum dulcificum ou miraculine ( à trouver pour planter en serre)

Rédigé par Admin Aucun commentaire
Classé dans : Jardinage Mots clés : aucun

Synsepalum dulcificum, qui produit la baie du miracle, est un petit arbre appartenant à la famille des Sapotacées. Cette grande famille nous est peu connue, car elle distribuée plutôt en zone de climat tropical, mais elle est représentées par environ 80 espèces, dont certaines produisent des fruits comestibles. Ce qui est le cas de la baie du miracle. Synsepalum dulcificum est originaire de marge forestière de l’ouest de l’Afrique, ou il profite d’un climat tropical humide. Non rustique et encore très rarement cultivée en Europe, la baie du miracle peut être maintenue en pot, à l’intérieur, véranda ou serre chaude.

N. scientifique Synsepalum dulcificum

Famille Sapotacées

Origine Afrique de l'Ouest

Floraisonprintemps, été

Fleurs  crème

Typearbre fruitier tropical

Végétationarbustive

Feuillage persistant

Hauteur1 à 3 m

Toxicitéfruits comestibles

Planter et cultiver

Rusticité 1 °C minimum

Exposition  mi-ombre

Soltourbeux

Acidité acide

Humidité qui ne sèche pas

Utilisationfruitier rare, véranda, intérieur

Plantationprintemps

Multiplicationsemis, bouture

Sensibilité cochenilles, acariens

 

Caractéristique de la baie du miracle, le fruit

Les fruits sont des drupes ovales et rouges à maturité, longue de 2 à 3 cm, qui contient une unique grosse graine. C’est la chair rouge sans saveur qui est comestible et qui produit un effet remarquable en bouche : elle inhibe un temps (pendant ½ h ou plus) l’excitation des papilles du goût acide. Ainsi consommée avant un agrume par exemple, la baie du miracle permet de sentir les aromes du citron ou du pamplemousse, sans en ressentir l’acidité. Cette protéine a l'effet miraculeux est appelée la miraculine.

Comment cultiver Synsepalum dulcificum ?

La baie du miracle n’est pas rustique, il fut lui éviter les températures négatives. Cette plante est donc cultivée en pot, et maintenue plutôt en intérieur, sauf éventuellement pendant la belle saison. Elle est plantée ou rempotée au printemps dans un mélange acide, de ph compris entre 4,5 et 6. : par exemple dans de la tourbe, assouplie avec du sable horticole ou de l’écorce de pin. Son sol doit rester frais toute l’année, sans tremper dans l’eau. La baie du miracle est arrosée à l’eau douce (de pluie), chaque fois que son sol sèche en surface.

Synsepalum dulcificum a besoin également d’une atmosphère humide, presque autant que les orchidées épiphytes. Son pot est placé sur un plateau de billes d’argile, rempli d’eau d’où l’eau s’évapore ne permanence, et laplante peut également être brumisés à l’eau douce régulièrement.

Elle nécessite une exposition mi-ombre à lumineuse sans soleil direct et des températures chaudes, ce qui correspond à nos intérieurs. En hiver, en même temps que la baisse de luminosité, elle apprécie une baisse des températures vers 15-18 °C qui soulignera une légère saison de repos.

Lorsque cet arbre fleurit à l’intérieur, n’hésitez pas à tenter la pollinisation manuelle. Les étamines sont à l’intérieur de la corolle tubulaire. Leur pollen doit être déposé sur le pistil.

Multiplier Synsepalum dulcificum

Les boutures sont possibles en été à l’étouffée.

Les graines fraiches, bien nettoyées de la pulpe sont d’abord trempées 24 h. Elles germent dans une tourbe humide, maintenue entre 25 et 35 °C, en 1 à 3 mois. Elles perdent très rapidement leur faculté à germer si elles sont stockées au sec.

Écrire un commentaire

Quelle est le deuxième caractère du mot 0h7pcg ?

Fil RSS des commentaires de cet article