Pontederia Cordata (Pontédérie à feuille en coeur)

 

La pontédérie à feuilles en cœur (Pontederia cordata) est une plante herbacée aquatique ou semi-aquatique de la famille des Pontederiaceae.

Étendue de Pontederia cordata dans le parc national de Plaisance, au Canada

Très commune aux États-Unis dont elle est originaire, elle y est considérée comme invasive dans certains États dont elle couvre de grandes étendues.

Cette Pontederia mesure de 80 cm à 1 m. Ses feuilles de forme variable sont généralement lancéolées, elles mesurent jusqu’à 12 cm de large et 25 cm de long. Les fleurs forment des épis bleu-violet, parfois blancs.

Cette espèce, très résistante aux gelées, est vendue en France dans les jardineries, pour la décoration des bassins où elle prospère vigoureusement.

Source Wikipedia

SEDUM reflexum ‘Yellow Cushion’

SEDUM reflexum ‘Yellow Cushion’

Informations botaniques

Nom botanique : SEDUM reflexum ‘Yellow Cushion’
Nom(s) vernaculaire(s) : Sédum, Orpin
Famille : CRASSULACEAE

Couleur fleur : Jaune
Couleur feuillage : Doré
Hauteur : 15 cm
Feuillaison : Janvier – Décembre
Floraison(s) : Juin – Août
Type de feuillage : persistant
Exposition : soleil
Type de sol : sec.
Silhouette : Tapissante couvre-sol
Densité : 9 au m²
Description de SEDUM reflexum ‘Yellow Cushion’

Vivace à feuilles charnues. Difficile d’imaginer des plantes plus accommodantes, particulièrement en sols secs et rocailleux. Malgré leur popularité, beaucoup restent encore à découvrir dans les utilisations les plus variées.

Ce petit Sedum au feuillage doré, persistant, prend des teintes orangées en hiver. Il offre une abondance de petites fleurs jaunes durant tout l’été.

Entretien de SEDUM reflexum ‘Yellow Cushion’

Sans entretien particulier en terre drainée et pas trop riche.

Menthe Coq : Tanacetum balsamita

La menthe coq est une robuste plante aromatique vivace à feuilles simples, ovales, à bords crénelés, avec une forte odeur rappelant celle d’un fameux chewing-gum à la chlorophylle. Fleurs groupées en petits capitules jaunes.

La menthe coq est un élément indispensable à la préparation d’une célèbre liqueur : la Chartreuse.

Origine :

Asie occidentale, Caucase, Europe.

Famille :

Lamiaceae.

Caractéristiques culturales pour la menthe coq :

 Terrain : pH : indifférent – Sol : Frais.

 Exposition : Soleil ou mi-ombre.

 Rusticité / Climat : Zone : 6 (-22 C  – 17 C).

 Feuillage : Caduc.

 Taille : 0,50 m x 0,60 m

 Comestible : Oui.

 Floraison ornementale : Non.

Cultiver la menthe coq :

De culture très facile, la menthe coq convient parfaitement au jardinier débutant. Néanmoins, pour obtenir de belles plantes, il convient de respecter certaines règles :

La plantation :

La menthe coq apprécie les sols siliceux, riches, aérés et bien travaillés, mais c’est une plante robuste qui peut s’adapter à de nombreux terrains exceptés les terres vraiment très argileuses et les sols très secs. L’exposition idéale pour la menthe coq est la mi-ombre, mais elle pousse sans problème en plein soleil si elle est suffisamment arrosée.

C’est une plante très résistante au froid, qu’on rencontre à l’état sauvage en montagne à des altitudes supérieures à 1000 mètres.

En sols un peu pauvres, il est préférable d’apporter à la plantation un amendement organique ; un peu de fumier, des engrais naturels (guano, corne torréfiée, sang desséché) ou du compost, cet apport sera ensuite à renouveler si la menthe donne des signes de faiblesse (pousse plus lente, feuilles d’un vert plus clair ou touffes moins denses…).

L’arrosage de la menthe coq :

Il reste indispensable au bon développement de la menthe coq, surtout si elles sont plantées en plein soleil. Il faut arroser régulièrement, de préférence le soir, un arrosage goutte à goutte convient parfaitement.

Le développement important de cette plante peut devenir un problème, mais elle est moins envahissante que les autres menthes.

Tailler la menthe coq :

Il faut tailler la menthe coq plusieurs fois en cours de culture, pour favoriser la croissance de nouvelles pousses, ainsi qu’une fois en fin de végétation, au mois de novembre..

La menthe coq en pot :

Un petit pot de menthe sur le rebord d’une fenêtre ou sur le balcon, c’est facile et bien pratique, alors suivez ces quelques conseils pour réussir parfaitement votre culture.

Choisissez un terreau assez riche, au besoin ajoutez un peu de compost, ou du fumier bien décomposé. Veillez à effectuer des rempotages réguliers, en moyenne tout le six mois dans des pots légèrement plus grand que le précédent. Cela permet d’apporter un peu de nouveau terreau qui va alimenter la plante.

Des conseils pour la culture en pots des plantes aromatiques

La menthe coq en cuisine :

Elle est utilisée en infusion, mais sachez qu’elle accompagne aussi les salades, les confiseries, les glaces et différentes sucreries.

Beaucoup de boissons sont préparées avec de la menthe coq, des jus de fruits, mais aussi des liqueurs (notamment la Chartreuse), des apéritifs, elle entre dans la composition de nombreux cocktails.

Vertus médicinales :

La menthe coq possède des propriétés vulnéraire, digestives, antispasmodique, diurétique, vermifuge…

Les feuilles sont utilisées pour soigner les piqûres d’insectes, les petites plaies ou les brûlures légères.

LEUCOTHOE AXILLARIS CURLY RED ou Leucothoe pourpre à feuilles torsadées

Leucothoe pourpre à feuille torsadées
Nom commun – Leucothoe pourpre à feuilles torsadées
Exposition de bord de mer – Plus de 500 m du rivage
Nature du sol – Demande Sol drainant acide
Exposition au soleil – Demande une exposition mi-ombre (pas de soleil tout l’après midi)
Résistance au froid – résiste à des températures négatives comprises entre -17°C et -12°C
Feuillage persistant – Oui
Couleur du feuillage – vert pourpre
Couleur de la floraison – Blanc
Période de floraison – De à
Hauteur adulte – 0,5 m
Largeur adulte – 0,6 m
Convient en pot ou en bac – Oui

Nandinia Domestica Fire Power

Nandinia fire power

Origines géographiques: Asie du sud-est.
Dimensions adultes: Hauteur jusqu’à 60 cm, largeur jusqu’à 1 mètre.
Feuillage: Persistant, vert clair. Le jeune feuillage est cuivré au printemps, il vire au rouge orange à l’automne.
Type de sol: Tous.
Climat: Rustique jusqu’à -15°C.
Exposition: Mi ombre à pleine lumière.

Propriétés et emplois:
Le bambou sacré nain ‘Fire Power’ fait partie des rares arbustes ayant un feuillage de couleur différente à chaque saison. Son absence de floraison et donc de fructification est vite oubliée grâce à ce défilé de couleurs que nous offre son feuillage. Il embellira aussi bien vos massifs que vos rocailles et il sera le bienvenu dans vos jardinières pour orner balcons et terrasses.

Berberis thunbergii

Berberis thunbergii

CARACTÉRISTIQUES
Hauteur à maturité : 1 à 2,5 m
Largeur à maturité : 1à 1,5 m
Température minimale : -20 °C à -15°C
Origine : Chili, Argentine
Zones climatiques France : méditerranéen, océanique, moyen, continental
Rusticité : rustique
Composition du sol : normal, sableux, calcaire
PH du sol : neutre, acide, alcalin
Humidité du sol : normal, sec
Exposition : soleil, mi-ombre
Utilisation en jardin : massif, bordure, haie, isolé, bac
Utilisation pour la maison : terrasse
Couleur feuille : variée
Feuillage : semi-persistant à persistant
Couleur des fleurs : jaune
Période de floraison : mars-mai
Période de plantation : toute l’année, hors gel
Niveau de soin : très facile
Arrosage : normal
Utilisation : jardin
Fruits : pas comestible
Saison d’intérêt : printemps, été, automne, hiver
Forme des fleurs : clochettes ou grappes

Viburnum plicatum Verinula

Viburnum Plicatum verinula de Champeau à sa plantation en avril 2018

Botanique

Nom latin  : Viburnum plicatum
Origine  : Horticole
Période de floraison : En mai et juin
Couleur des fleurs  :  Blanche
Type de plante : arbuste à fleurs
Type de végétation : Vivace
Type de feuillage  : Caduc
Hauteur : de 2 à 3m de haut
Toxicité : L’espèce type ne produit pas de fruits et est donc exempte de risques toxiques. Attention toutefois aux cultivars en produisant, ils contiennent de la saponine et de la viburnine, toutes deux pouvant provoquer des irritations et des gastro-entérites

Planter et cultiver

Rusticité  :  -15°C sans problème. Attention toutefois aux gels tardifs
Exposition  :  Plein soleil à ombrage léger
Type de sol : Riche, sablo-humique à argilo-humide, donc de toute façon avec une part importante d’humus et pas trop lourd
Acidité du sol  : Neutre à plutôt acide ; il supporte une légère alcalinité
Humidité du sol  : Bonne fraîcheur voire une certaine humidité ; supporte mal les sols secs
Utilisation : En haie fleurie ou dans des massifs arbustifs, en bac
Plantation, rempotage : D’octobre à avril, en évitant les périodes de gel
Méthode de multiplication : On optera pour des boutures herbacées en été. C’est la seule option, car ne produisant pas de fruits, le semis est impossible
Taille : Suppression éventuelle des fleurs fanées ainsi que du bois mort au cœur de l’arbuste. On taillera les rameaux défleuris au niveau des gros bourgeons ou au-dessus des jeunes pousses. On peut le tailler assez sec pour favoriser la formation de nouvelles tiges. Toutefois son port gracile et original préconise qu’on le laisse tranquille de ce côté
Maladies et ravageurs : Armillaire, taches noires, pucerons et charançons

Prunus Serrula « Jaro »

Famille : Rosacées
Origine : Tibet – Sélection de Philippe Leclercq
Intérêt : Ecorce cuivre-caramel
Sol : tout type de sol
Exposition : Toutes expositions
Taille : 8m x 4m

Photo pépinières Hennebelle


Description
Arbre superbe ; une écorce d’un joli acajou beaucoup plus clair que chez le prunus serrula type (ci-dessus). Merci à Philippe Leclercq qui a su détecter cette jolie variante chez un de ses clients. ‘Jaro’ étant le diminutif du nom de ce client.

Acheté en Juin 2018 à la pépinière Hennebelle 50€
A Champeaux

Acheté en Juin 2018 à la pépinière Hennebelle 50€

Abies Koreana « Ice Breaker »

 

Abies Koreana Ice Breaker Champeaux

Récemment mis sur le marché (2009), l’Abies koreana « icebreaker » est un curieux sapin nain qui forme une charmante boule compacte et quelque peu étalée (30cm de haut et 40cm de large après10 ans de culture). Il devient un plus pyramidal en prenant de l’âge. Ses courtes aiguilles (1,5cm de long) épaisses, rigides et recourbées sont comme enroulées tout autour des branches ce qui lui donne son étrange aspect si caractéristique. Son feuillage est d’un magnifique bleu fortement argenté (surtout au revers). Rustique, il préfère les sols fertiles, frais et légèrement acides en exposition ensoleillée ou mi-ombragée. Très décoratif par son incroyable allure spiralée voire tortueuse, il s’utilise en massif, isolé, rocaille et s’adapte remarquablement bien à la culture en pot.

Information complémentaire : C’est la version naine du fameux abies koreana « silberlocke ».

Exposition : soleil, mi-ombre.

Rusticité : jusqu’à -20°C.

Hauteur adulte : 25cm/60 centimètres.

Port : en boule compacte.

Feuillage : persistant.

Sol : fertile, frais et légèrement acide.

Utilisation : massif, isolé, rocaille, pot.

Fructification : cônes érigés.

Acheté aux pépinières Hennebelle en Juin 2018 (25€)

Bibacier, néflier du japon, Eriobotrya japonica

L’arbre

Néflier du jardin obtenu à partir d’un noyau de nèfle acheté à la biocoop d’Avranches

Hauteur : 4 à 7 m
Croissance : assez lente
Silhouette : étalée plus large que haute, avec un tronc court et tortueux
Feuillage : grandes feuilles de 20 à 30cm de long, persistantes, ovales, épaisses et coriaces, vert foncé brillant dessus, duveteuses et gris roussâtre dessous
Fleurs : petites fleurs jaunes groupées recouvertes d’une pilosité de couleur rouille. Parfumées, elles s’ouvrent de novembre à février, ce qui empêche souvent la fructification au nord de la Loire
Fruits : les « bibaces », fruits ovoïdes de 3 à 4 cm, duveteuses, jaune orangé, sont mûres en mai – juin. Elles sont comestibles et délicieuses
Écorce : écorce brune et orangée, se détachant en plaques

Ses exigences culturales

Rusticité : assez peu rustique surtout quand il est jeune, il supporte -15°c ensuite. Il préfère néanmoins les climats assez chauds où il s’épanouit nettement mieux (à éviter dans l’est de la France et en altitude)
Exposition : plein soleil ou ombre légère, bien protégé du froid au nord de la Loire
Sol : il n’aime pas les sols lourds et compacts
Humidité : il supporte le sec mais il faut éviter les sols humides où il est sensible aux pourritures racinaires
Sensibilité : résiste bien au vent, ses feuilles sont souvent un peu tachées par des champignons peu dangereux de type tavelure, inadapté aux embruns, accepte bien les pollutions urbaines classiques

Sa culture

Plantation : plutôt au printemps.
Persistant et assez sensible au froid, il vaut donc mieux le planter en mars-avril, en motte ou en conteneur. L’acheter déjà formé en tige si on veut le conduire ainsi. Préparer une vaste fosse de plantation bien plus large que les racines, surtout ne pas enterrer la base du tronc, tuteurer à mi-hauteur de celui-ci en évitant tout risque ultérieur de blessure. Arroser dès le printemps.
Taille et/ou élagage : juste une petite toilette
En fin d’hiver, avant le débourrement, enlever si nécessaire les rameaux desséchés par le gel. Après récolte, il est possible d’éclaircir la ramure en supprimant quelques branches. Il est assez facile de maintenir le volume de l’arbuste en coupant les branches trop longues au niveau d’une belle ramification. Eviter les grosses coupes qui provoquent la pourriture du bois.